15 octobre 2002

Le Portail, les brèves du berger évadé de la meute

IRAQ : La croisade du Pétrole, les arguments du terrorisme

Comme le notait l’International Herald Tribune dans un papier d’Andrew Mack, l’argumentaire à charge américain pour la guerre contre l’Irak est très faible :

Une guerre en Irak aurait un impact humain et financier considérable, n'écarterait sans doute pas le risque de voir se développer l’arme nucléaire dans le pays et rien ne permet d'affirmer qu'elle rendrait moins malheureux le peuple irakien.

Pourquoi donc faire la guerre en Irak, sinon pour permettre aux Etats-Unis de faire main basse sur l’un des plus grands gisements de pétrole au monde, au mépris des intérêts civils des populations ? Comme le rapportait dans son édition de septembre le Monde Diplomatique, durant la guerre Iran / Irak et sous le gouvernement de George Bush père,  « une soixantaine d'officiers américains avaient fourni secrètement à l'état-major irakien des informations détaillées sur le déploiement des forces iraniennes et discutaient avec lui des plans de bataille. Ces conseillers, informés de l'utilisation de gaz, - interdits par la convention de Genève - ne s'y opposèrent pas, car ils pensaient que l'Irak luttait pour sa survie ». Durant cette même période, des sociétés américaines ont exporté avec l’accord du département d’État, des matières premières utilisables pour la fabrication d’armes bactériologiques.

Suite à la Guerre du Golfe, le meurtrier système d’embargo contre l’Irak a contribué à affamer la population et à renforcer son leader. Si entre 1991 et 1998, les inspecteurs de l’ONU ont accompli un travail impressionnant pour l’assurer de la destruction du programme nucléaire et des armes chimiques, annonçant désarmement et fin de l’embargo, ils durent plier bagages sous les bombes américaines en décembre 1998. 

Désormais, comme l’indique Alain Gresh dans cette même édition de septembre 2002 du Monde Diplo, le débat est engagé aux Etats-Unis sur le renversement militaire du président Saddam Hussein, alors que les alliés arabes traditionnels des Etats-Unis sont désarmés par l’impunité totale du gouvernement de Sharon. Dans le même temps, on voit à travers le prisme déformant du wargame (The Guardian, repris dans le Monde le 10 septembre et le 11 par le Canard Enchaîné) que la stratégie américaine est fort désarmée face à une tactique non conventionnelle.

Palestine ou les illusions perdues

Reste t’il encore quelque espoir pour la paix en Palestine ? Leila Shabid, déléguée de la Palestine en France, prend acte dans Macité de l’anéantissement des accords d’Oslo. Où la diplomatie est bien faible…. C’est pourtant la voie que choisit Abdallâh de Jordanie, qui au cours d’une récente visite en France confiait à l’Express la nécessité de voir créé un état palestinien d’ici trois ans. 

José Padilla : bombe sale sans fondement ?

L’enquête sur José Padilla, dont l’arrestation pour complot d’attentat à la bombe radioactive fut annoncée en juin aux Etats-Unis, piétine et pèche par manque de charges, révèle Newsweek fin août, repris par Libération.

José Padilla est actuellement tenu au secret et détenu en tant que « combattant ennemi » en Caroline du Sud, sans qu’aucune inculpation ne soit prononcée contre lui.

Johannesburg ferme : pour l’avenir du monde, repassez plus tard

Annoncé avec fracas, Johannesburg laisse l’amère déception de l’événement raté, où plutôt vidé de son sens par le marketing écolo tendance. Peut-on se satisfaire des deux timides accords sur la préservation des recherches de pêche et le recensement des sites industriels dangereux ?

Non, dit le Guardian qui recense 14 dossiers majeurs encore en souffrance. Il convient néanmoins, comme le fait le Miami Express, de féliciter le Prix Nobel 2001 de la paix Koffi Annan a obtenu le prix Nobel de la paix pour son dévouement et l’énergie consacrée à la préparation de ce forum. A lire également, le dossier de Libération.

Doit-on refuser l’aide humanitaire transgénique ?

Oui, dit le président du Zimbabwe Robert Mugabe qui refuse l'entrée dans son pays d'aliments contenant des OGM. Des milliers de tonnes de maïs livrés par les Etats-Unis sont ainsi bloqués depuis des semaines. Le Mozambique et la Zambie ont eux aussi longuement hésité à accepter le maïs transgénique offert par les Etats-Unis. A lire dans SciencePresse.

eGouvernement de proximité

L’association des professionnels de l’e-administration anglaise ont publié une monographie sur les services publics de proximité, dont la France est malheureusement absente. Une belle occasion néanmoins de découvrir l’intégration des e-Services publics dans le quotidien de nos voisins.  

Chasse : le carnage

Alors que – en conformité avec le droit européen – la période de chasse ne devait débuter que début septembre, le gouvernement Raffarin a choisi d’annuler le décret fixant les périodes de chasse. Cela constitue une menace immédiate pour la faune migratrice et une remise en cause fondamentale des réalités biologiques et de la réglementation européenne, comme le souligne Univers Nature. Où l’on ne peut que regretter que la Tolérance 0 ne s’applique ni à la France d’en haut, ni à la France en bas. Salmon Denis, Président de Connaissance et Protection de la Nature du Brabant, s’en émeut dans une lettre ouverte à Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin.

Poursuivre la criminalité d’entreprise

Le 26 août 2002, des réfugiés birmans soutenus par l’Association Sherpa (asso.sherpa@wanadoo.fr) ont porté plainte contre Messieurs Thierry Desmarest et Hervé Madéo – dirigeants des sociétés TotalFinaElf e TotalFinaElf E&P Myanmar en 1995 – pour crime de séquestration. Suite à un important travail documentaire de Sherpa, les plaignants – dont l’un n’avait que 13 ans au moment des faits - font grief aux dirigeants d’avoir en pleine connaissance de cause eu recours au travail forcé en Birmanie, exercé un rôle déterminant dans leur enrôlement par l’armée birmane pour effectuer dans l’intérêt de leurs sociétés respectives des travaux contraints et forcés sur les chantiers de construction du gazoduc.

Par ailleurs, Novethic signale que pour la première fois, des agriculteurs camerounais attaquent devant un tribunal français une société d'exploitation forestière pour destruction de biens 

Consommation éthique

Spécificité de la loi française, Greenpeace qui a révélé fort justement les agissements peu éthiques d’Exxon-Mobil, se voit attaquée non en diffamation mais pour détournement de marque. A lire sur Novethic, ou comment condamner au silence un témoin gênant

Big Brother has been monitoring your live

Suite à la décision du Parlement Européen de conserver a priori et sans mandat les données de connexion, le collectif 1984 lance une lettre ouverte de contestation, arguant qu’aucun état n'a le droit de stocker de telles données intimes sur ses citoyens sans même avoir à fournir de preuves de leur implication dans quelques crimes ou délits que ce soit.

Quand les droits démocratiques les plus fondamentaux sont sacrifiés sur l'autel de la sécurité, c'est la liberté qui se meurt avec eux.

Butinages

Réalisée par Jean-Pierre Thibaudat à la demande du Ministère des Affaires Étrangères, une bibliothèque idéale du théâtre français vient de voir le jour. A lire sur ZazieWeb.

On croyait que les loups n’attaquaient plus les troupeaux qu’en France. Cela serait-il une légende sans fondement ? Un éleveur de moutons du Mercantour qui avait affirmé avoir été attaqué par une louve vient de voir son dossier classé sans suite par le parquet de Nice, par manque de charges plausibles. A lire dans Univers Nature.

Il y a plus d’un an, le commandant Massoud était assassiné. Reprenons en hommage les propos qu’il avait tenu sur France Inter le 4 avril 2001 "Vous le savez jusqu'à ce jour les Américains n'ont pas une politique claire. Mon message au président BUSH est le suivant : s'il ne s'intéresse pas à la paix en Afghanistan, s'il n'aide pas le peuple afghan à parvenir à son objectif de paix, les problèmes auxquels nous faisons face seront ceux auxquels les Américains et le reste du monde seront obligés de faire face".

A lire également, le dossier des Humains & Associés.

Avec le soutien de l’Agence de la Francophonie, le Bénin vient d’ouvrir un campus numérique à Cotonou. A lire dans Thot, qui dévoile également l’existence du projet OpenCourseWare du MIT.

Le Portail de Nicolas - http://www.zecite.org


S'abonner pour recevoir les brèves: entrer ici votre email
abonnement désabonnement


Nicolas IMBERT