10 décembre 2002

L’uranium appauvri, arme de la « Guerre propre »

Comme le révélait Joëlle Pénochet dans Médecines Nouvelles (3ème trimestre 2002, pp. 79-90 ou sur arabesques.org), « l’utilisation de cette nouvelle génération d’armes nucléaire s’est banalisée dans l’indifférence générale ». On en a noté l’usage dans la Guerre du Golfe, en Bosnie, au Kosovo, en Afghanistan. Ces armes empoissonnement durablement sol et sous-sol, contaminent les populations en provoquant cancers leucémies et malformations. Elles sont interdites par l’ONU (convention sur les armes inhumaines le 10/10/80, confirmée par la résolution 96/16).

Les armes à uranium appauvri sont composés d’uranium 235 (0,2%) et essentiellement d’uranium 238 éventuellement mixés à des déchets de fission nucléaire civile (99,75%). Sa désintégration forme des sous-produits particulièrement irradiants et pénétrants. Sa densité très importante permet de fabriquer des bombes rapides pénétrant des dizaines de mètres de béton.

Présentes sur les programmes de recherche des grandes puissances et en particulier des Etats-Unis depuis les années 80, ces armes sont utilisées sur les théâtres d’opérations américaines depuis 1991 et la guerre du Golfe. Le journaliste d’investigation Robert J. Parsons croit savoir que plus de 3000 tonnes d’uranium auraient été utilisées en Afghanistan (De la réalité des armes à uranium appauvri, Le Monde Diplomatique, mars 2002). Des civils ont été témoins de bombardements américains à l’uranium appauvri, telle Carole Picou – membre du service de santé des armées US et aujourd’hui invalide à 100% - qui témoigne avoir vu des corps totalement calcinés « qui avaient littéralement fondu, presque comme des scories ». Parmi les pays fabricants se trouvent notamment les Etats-Unis, Israël, le Pakistan, la Russie et la France. Le Parlement européen a voté en janvier 2001 un moratoire sur l’utilisation de ces armes sans malheureusement interdire également leur fabrication.  

Le docteur Asef Dracovic, découvreur du syndrome de la Guerre du Golfe, a demandé - dans un entretien à Al-Jazeera – que les Etats-Unis s’abstiennent d’utiliser ces armes dans une éventuelle guerre contre l’Iraq. Il rappelle également dans un article du Tehran Times que l’accroissement des naissances d’enfants malformés ou mort-nés en Afghanistan est reconnue par les spécialistes internationaux de la santé comme une conséquence directe des bombardements américains.

On pourra continuer recherche et discussion sur le sujet sur les sites IACenter et sur le fil de discussion des Humains&Associés.

Des alliés de poids dans l’axe du Mal

Henry Kissinger vient d’être nommé à la tête d’une commission d’enquête sur le 11 septembre 2001. Cet ancien secrétaire d'Etat des présidents Richard Nixon et Gerald Ford qui a reçu le Prix Nobel de la Paix 1973 pour le cessez-le-feu au Vietnam est soupçonné de crimes de guerres, pour lesquels l’hebdomadaire new-yorkais The Voice demandait son arrestation au cours de l’Eté 2001. Le Monde Diplomatique dans son édition d’octobre 2001 revenait sur les actions de M. Henry Kissinger au Vietnam et au Chili.  

Par ailleurs, Robert Ashcorft aurait selon MSNBC été impliqué dans la constitution d’un groupe terroriste en Irak.

Paul Wellstone, sénateur démocrate du Minnesota, des membres de sa famille et plusieurs de ses collaborateurs, sont morts dans un crash d’aviation d’origine réputée accidentelle le vendredi 25 octobre 2002. Paul Wellstone était le seul sénateur à s'opposer au projet de guerre préventive contre l'Irak. Il  Son décès décapite l'opposition parlementaire au conflit des civilisations. Figure emblématique des démocrates américains, il inscrivait son action dans la lutte contre le conflit des civilisation et réclamait plus de transparence sur l’action présidentielle suite au 11 septembre 2001.

Dites la vérité, Monsieur le Président, au sujet du terrorisme !

L’action américaine contre le terrorisme révolte Robert Bowan – ancien pilote de combat et évêque de l'United Catholic Church à Melbourne Beach – Floride, qui se fend d’une lettre au président des USA dont nous reproduisons quelques extraits. Le texte intégral est accessible sur EducWeb.

Monsieur le Président,

[…]vous n'avez pas dit la vérité sur le "pourquoi" nous sommes la cible du terrorisme, quand vous avez expliqué pourquoi nous bombarderions l'Afghanistan et le Soudan. Vous avez dit que nous étions la
cible du terrorisme, parce que nous défendions la démocratie, la liberté et les droits humains dans le monde. C'est absurde, Monsieur le Président..

Nous sommes la cible des terroristes, parce que, dans la plus grande partie du monde, notre gouvernement a défendu la dictature, l'esclavage et l'exploitation humaine. Nous sommes cible des terroristes, parce que nous
sommes haïs, et nous sommes haïs, parce que nous avons fait des choses odieuses.

En combien de pays des agents de notre gouvernement ont-ils chassé des leaders démocratiquement élus, en les remplaçant par des dictateurs militaires, des marionnettes désireuses de vendre leur propre peuple à des
groupes américains multinationaux ? Nous avons fait cela en Iran, quand les Marines et la CIA ont déposé Mossadegh, parce qu'il avait l'intention de nationaliser l'industrie pétrolière. Nous l'avons remplacé par le Shah Reza Pahlevi et nous avons armé, entraîné sa garde nationale haïe, la SAVAK, qui a réduit à l'esclavage, brutalisé le peuple iranien, pour protéger les intérêts financiers de nos compagnies pétrolières. Depuis cela, est-il
difficile d'imaginer qu'il existe, en Iran, des personnes qui nous haïssent ?

Nous l'avons fait au Chili, nous l'avons fait au Viet Nam. Plus récemment nous avons tenté de le faire en Irak. C'est clair ! Combien de fois l'avons-nous fait au Nicaragua et dans d'autres république en Amérique Latine ?

Une fois après l'autre, nous avons destitué des leaders populaires, qui voulaient répartir les richesses de leur terre pour que le peuple les gère. Nous les avons remplacés par des tyrans assassins, qui vendaient leur propre peuple pour que -moyennant le paiement de sommes énormes pour engraisser leur compte bancaire privé - la richesse de leur propre terre puisse être accaparée par des sociétés telles que Domino Sugar, United Fruit Company,  Folgers et d'autres semblables.

De pays en pays notre gouvernement a obstrué la démocratie, a étouffé la liberté et a piétiné les droits humains. C' est pour cela que nous sommes haïs dans le monde et c'est pour cela que nous sommes la cible des
terroristes.

[…]Nous libérer de nos armes nucléaires (même unilatéralement s'il le faut), améliorera notre sécurité. Changer drastiquement notre politique extérieure, la consolidera.

Au lieu d'envoyer nos fils et nos filles de par le monde, pour tuer des Arabes, en vue de prendre possession du pétrole, qui existe sous leur sable, nous devrions les envoyer pour reconstruire leurs infrastructures, fournir
de l'eau potable et nourrir les enfants affamés.

Au lieu de continuer à tuer des milliers d'enfants irakiens tous les jours par nos sanctions économiques, nous devrions aider les Irakiens à reconstruire leurs centrales électriques, leurs stations de traitement des eaux, leurs hôpitaux, tout ce que nous avons détruit et ce que nous empêchons de reconstruire avec nos sanctions économiques...

[…]En résumé, nous devrions être bons au lieu d'être mauvais. Qui alors essaierait de nous arrêter ? Qui nous haïrait ? Qui voudrait alors nous bombarder ?

C'est cela, Monsieur le Président. C'est cela que le peuple américain a besoin d'entendre.
Robert Bowan

« Les atrocités contre les prisonniers de guerre : une horrible leçon »

Une fois n’est pas coutume, nous reproduisons sans commentaire un article de Holly J. Burkhalter, Prix Nobel de la Paix 1997 et directrice de l’Association Physicians for Human Rights, initialement paru dans le Los Angeles Times sous le titre POW Atrocities : an Ugly Lesson.

« Les États-Unis devraient être plus prudents dans le choix de leurs alliés et leur doctrine militaire devrait prendre en compte les Droits de l'homme. En Afghanistan, les membres de l'Alliance du Nord ont commis des atrocités contre les prisonniers de guerre Talibans. Ces actes étaient prévisibles, mais les USA ont préféré fermer les yeux. Aujourd'hui les États-Unis s'apprêtent à attaquer l'Irak en s'appuyant sur les Kurdes et sur les Chiites contre Saddam Hussein et il est indispensable de penser dès maintenant aux conséquences. Il est nécessaire d'empêcher que les crimes commis en Afghanistan se reproduisent en Irak. Et les États-Unis devraient s'apprêter à juger ceux qui pourraient être quand même commis. »

N’oublions pas la Tchétchénie

Amnesty International entreprend une action pour dénoncer les tortures et mauvais traitements dont le peuple tchétchène fait l’objet en interpellant le Président Poutine. 130 personnalités ont déjà signé la pétition, dont Pierre Boulez, Marcel Bozonnet, Jacques Derrida, Olivier Py et Antonio Tabucchi. Amnesty demande également aux dirigeants européens et à l’OTAN de se saisir du sujet. A lire dans Le Monde.

Ingrid Betancourt bientôt libre 

El Tiempo annonçait récemment que des négociations devaient être conduites entre le gouvernement colombien et les FARC relatives à la libération des otages et en particulier Ingrid Betancourt. La France s’est porté garante de la sécurité des commissaires pour une rencontre prévue début 2003 au Venezuela, suite à l’intervention de Mélanie Delloye – fille d’Ingrid Betancourt – demandant à l’Assemblée Nationale une implication accrue dans le processus de libération d’Ingrid. Plus d’infos sur le site www.Betancourt.info

La guerre de la faim 

Comme le notait Le Grand Soir, Israël a émis un ordre militaire interdisant aux Palestiniens de Cisjordanie de récolter leurs olives, ne pouvant protéger les familles palestiniennes récoltant leurs olives contre les agressions des colons. Une véritable menace de mort à long terme dans une région où la culture de l’olive est la principale ressource. L’occasion pour nous également de suivre Mondes Rebelles pour un retour à Jénine.

Essais nucléaires clandestins en France ?

On se souvient encore du moratoire sur les essais nucléaires signé par le Président François Mitterrand, remis en cause par Jacques Chirac puis validé en 1996 et qui semble respecté par la France jusqu’à maintenant. Cela ne serait-il que poudre aux yeux ?

Telle est en tout cas la thèse soutenue par Jean-Pierre Petit. Celui-ci rapporte un grand nombre de secousses sismiques inexpliquées dans l’ouest varois, la dernière reportée dans Nice-Matin en date du 14 novembre 2002 (page 14). « En 1996 le gouvernement français a annoncé que la France renonçait aux essais nucléaires souterrains à Mururoa, après "quelques derniers tirs de qualification". Désormais la France poursuivrait le développement de ses armes thermonucléaires à l'aide de "simulations" effectuées sur ordinateur et sur un banc appelé Mégajoule, en construction au Barp, près de Bordeaux ». Ceci serait un pieu mensonge. Jean-Pierre Petit croit savoir que le projet Mégajoule ne peut être directement utilisé comme des essais, mais également que des essais en grande profondeur (1000 mètres) seraient effectués sous la mine de lignite de Gardanne. Plus d’infos et une pétition à signer sur son site personnel.

Pétroliers impunis et irresponsables

Comme le rappelait Univers Nature, le pétrolier Prestige s’est brisé et a coulé avec à son bord plus de 70 000 tonnes de fioul, partiellement échues sur les côtes espagnoles et à venir sur les côtes espagnoles et françaises. Le commanditaire de la cargaison n’est pas identifié à ce jour. Pourtant, comme le rappelait Novethic, le Prestige n'appartenait pas a priori à la catégorie des poubelles de la mer. Son naufrage souligne néanmoins le caractère diffus des responsabilités qui de toutes manières seront limitées par les capacités d’indemnisation du FIPOL qui ont montré leurs limites et leurs modalités d’attribution discutables lors de la marée noire de l’Erika.

Nous connaissons la volonté du gouvernement à lutter contre la délinquance. Ici comme dans le naufrage de l’Erika un acte criminel majeur est commis avec des complicités économiques majeures des donneurs d’ordres et des intermédiaires. Gageons que les criminels et délinquants seront poursuivis avec la même vigueur que le délinquant basané de banlieue.

Criminels et délinquants, mais qui sont-ils ? Selon le magazine Transnationales, le pétrole du Prestige appartient à une société de trading des Bahamas appelée Crown Resources. Le Prestige est à la société Mare International, immatriculée au Liberia, dont c'est le seul actif. L'assurance totale pour ce navire était de 22 millions d'euros. Le propriétaire présumé serait la dynastie grecque Coulouthros sans que cette information est pu être formellement confirmée.

Transnationales croit savoir que Crown Resources est la propriété du groupe Alfa, proche de la mafia russe et figurant sur la liste noire de la BERD (Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement). Cette société avait fait l'objet d'un prêt controversé à la US Export Import Bank pour l'achat de matériel Halliburton suite à l'intervention décisive de Richard Cheney, actuellement vice-président des Etats-Unis.

Les délinquants amnistiés

L’automne est le mois des déplacement de Toussaint, des premiers jours d’hiver et l’une des saisons où sévissent les terroristes de la route. Braves pères de famille en piéton, ceux-ci se transforment à la prise du volant lors des départs en vacances en meurtriers par imprudence (non-respect des limitations de vitesse, incivilités au volant, n’obligent pas leurs passagers à boucler leur ceinture de sécurité…) ou pire encore, avec préméditation (conduite en état d’ivresse, franchissement de feux rouges et de balises, retour en voiture après un repas arrosé). Si la conduite en état d’ivresse est un phénomène relativement contenu chez les jeunes, nous constatons chez les adultes de plus de 30 ans un taux anormalement élevé sans commune mesure avec les standards du reste de l’Europe continentale. Or, les jugements des tribunaux d’instances restent étonnamment conciliants  avec ces meurtriers de pacotilles, condamnant le responsable d’un accident de voiture meurtrier à une peine avec sursis alors que n’importe quel gosse de banlieue ayant tué passera au moins dix ans de sa vie en prison. Pourtant, qui pourrait se targuer d’avoir tué 7 720 personnes en France ?

Voila qui ne semble pas émouvoir la rédaction du magazine Auto-Moto qui dans son édito de novembre 2001 ne comprenait pas pourquoi des sanctions contre les automobilistes puissent aller au-delà d’une simple suspension du permis de conduire.

Caducée présentait récemment un rapport établissant que les deux tiers des accidents mortels survenus de nuit sur les routes françaises sont provoqués par l'alcool au volant, rapportant une étude de la "La Revue du praticien" sur 500.000 accidents corporels, dont 28.500 mortels, entre 1995 et 1999. « Une alcoolémie supérieure au taux légal multipliait par 4 le risque d'avoir un accident, par 6 un accident avec blessures corporelles, par 20 un accident mortel, par 40 un accident mortel la nuit, par 50 un accident mortel les nuits de week-end » selon le rapport, qui constate également que « le fait d'être un conducteur jeune n'était pas en soi un facteur de surmortalité des accidents ».

Justice rapide et expéditive

Comme  le fait judicieusement remarquer Greenpeace, la justice parfois lente met un point d’honneur à aller très vite pour réprimer le mouvement social.

En effet, José Bové et René Riesel ont été condamnés en appel à 14 mois de prison pour le démontage du Mac-Donald de Millau et ne devront leur sursis qu’à l’issue potentiel des recours déposés en Cour Européenne des Droits de l’Homme et en Cour d’appel de Montpellier. On consultera avec intérêt les communiqués de la Confédération Paysanne à ce sujet.

Cette condamnation s’inscrit dans un contexte d’inculpations accrues de militants syndicaux : Alain Hébert, syndicaliste de la CGT condamné à 1 mois de prison ferme pour avoir manifesté pacifiquement contre la fermeture d'un hôpital, les présidents des associations Réagir en Maurienne et Greenpeace interpellés à titre individuel lors d’une manifestation en Maurienne, ou bien Greenpeace à qui Area réclame 3,7 millions d’euros de dommages et intérêts., interpellées à titre individuel (au hasard ?), alors que 800 militants bloquaient l'autoroute de la Maurienne.

Peut-être ne voyez-vous pas dans cette liste les auteurs de la mise à sac du bureau de Dominique Voynet, les incendiaires du Parlement de Bretagne et autres casseurs de la FNSEA ? Effectivement, ils manquent, le ministère publique ayant jugé inopportun de les poursuivre. Tolérance 0 ? Tout comme Greenpeace, je suis au regret de constater que la répression des actes de violence est effectuée de manière partielle et partisane contre les acteurs du mouvement social.

Tribunaux de commerce : la réforme enterrée

Le ministre de la Justice Dominique Perben enterre le projet de réforme de justice commerciale présenté par le gouvernement Jospin et connu sous le nom de réforme Guigou. On se souviendra que les tribunaux de commerce avaient été épinglés en 1998 suite au rapport d’enquête parlementaire sur la justice commerciale qui avait relevé de graves dysfonctionnements et des scandales financiers. La réforme Guigou devait mettre fin à ces pratiques et permettre la mainmise de la Justice sur la Justice Consulaire. "Nous devons réfléchir sur d'autres bases que celles qui avaient été imposées et avec une méthode différente, sans préjugé et sans passion", a déclaré l(actuel garde des Sceaux.  A lire dans Yahoo.

La mort du loup

Le Parc du Mercantour a déploré cet été la mort d’un louveteau de 4 mois par empoisonnement. A lire sur Univers Nature. La cruauté des opposants à sa réintroduction n’aura décidément d’autres limites que leur ambition. Suite à la confirmation de l'empoisonnement du louveteau, France Nature Environnement demande au ministère de l’Écologie de porter plainte pour destruction d’espèce protégée afin qu'une enquête soit menée avec détermination pour démasquer le ou les coupables et que des moyens conséquents soient enfin donnés aux agents de l’État pour leur permettre de faire respecter la loi. La demande effectuée le 20 novembre est actuellement sans suite, mais nous ne manquerons pas de vous informer sur les progrès de la justice sur cette affaire.

Francis Mer fossile de l’année 2002

Francis Mer a été élu au salon Pollutec de Lyon fossile de l’année 2002 par le réseau Action Climat France qui regroupe les associations luttant contre le changement climatique. Il recevra une brique de charbon symbolisant sa contribution au sabotage de la lutte contre l’effet de serre notamment grâce à son influence pour éviter que la lutte contre le changement climatique soit une priorité, sa tendance chronique à défendre les positions du MEDEF contre l’intérêt général et le blocage français contre l’écotaxe européenne. A lire sur Univers Nature.

La lente migration vers le sud des jardins anglais

Comme le rapportait Le Monde, chaque augmentation d’un degré de la température moyenne annuelle correspond au déplacement virtuel de la nature de 160 Km vers le midi. Néanmoins, une telle augmentation de température contribuera également à la fonte des glaces affaiblissant le Gulf Stream risquant de rendre plus rude le climat breton.

Butinages

Initiative conjointe des grandes universités du Québec, erudit.org regroupe les revues universitaires, pour que tous en profitent.

Les cahiers de Global Chance n°16 sur la « Maîtrise de l'énergie et développement durable » sont sur Agora21.

Pour se rassurer et constater qu’en France le téléphone portable n’a aucun effet sur la santé, on lira le rapport de Jean-Louis Lorrain et Daniel Raoul au Sénat.

Si, à la lecture de ces brèves, l’envie de fonder une association loi 1901 vous a pris, pas d’hésitation, MonAssociation1901.com.

Infogm.org est un bulletin de veille citoyenne qui reporte les actualités liées aux OGM sans analyse ni commentaire et fait autorité pour son exhaustivité et sa neutralité.

Comme vous l’avez probablement constaté, les présentes brèves sont plus longues que les précédentes. Les Brèves du Portail ont pour mission de relayer les signaux faibles d’intérêt citoyen qui ne peuvent s’exprimer dans la presse traditionnelle. Nous avons actuellement l’impression d’un récent appauvrissement de la qualité d’information et d’analyse de la presse dite grand public qui nous inquiète et nous conduit à étoffer nos brèves. Conscient de l’impact de ce contenu accru sur l’encombrement de vos messageries, nous vous proposerons bientôt de choisir entre recevoir la version complète des brèves ou une version résumée.

Le Portail de Nicolas - http://www.zecite.org


S'abonner pour recevoir les brèves: entrer ici votre email
abonnement désabonnement


Nicolas IMBERT