15 janvier 2003

J'aurais préféré des voeux de saison, sans un mot déplacé tout en détours.

Mais j'ai comme un haut-le-coeur

La guerre d’Irak aura-t-elle lieu ?

Dans le Washington Times, L. Paul Bremer III, président de la National Commission on Terrorism détaille le plan de lutte gouvernemental américain dans la lutte contre le terrorisme  qui stigmatise Irak et fondamentalistes musulmans comme cible terroristes tout en encourageant la force et l’action offensive.

CELA DEPEND DE VOTRE ACTION LE 18 JANVIER

Alors que l’armée américaine se déploie au plus vite pour rendre la guerre inévitables, les opinions publiques mondiales – américaines en tête – se préparent à défiler le 18 janvier. International ANSWER (Act Now to Stop War and End Racism) coordonne les différentes manifestations tandis que Vote No War désire préparer un referendum mondial contre la guerre et en soutien au Congrès pour la Paix des Peuples en mémoire de Martin Luther King. Nous vous tiendrons au courant des principales actions entamées dans les pays francophones.
 
Cette hostilité populaire à la guerre apporte une réponse ferme à l’entêtement de l’administration américaine soutenue par l’ONU. Comme le rappelle MoveOn, nous devons laisser les inspecteurs de l’ONU effectuer sereinement leur travail avant de prendre la moindre intervention. C’est dans ce contexte qu’une délégation de 35 universitaires américains menée par James Jennings se trouvait lundi à Bagdad pour plaider contre le déclenchement d'une guerre contre l'Irak par le président George W. Bush.
 
Le Monde rapporte également que 5000 marocains ont manifestés à Rabat contre la menace de guerre et la passivité internationale.
 
Yahoo note qu’en Grande-Bretagne, moins de 13% des personnes interrogées par l'institut YouGov pour la télévision ITV soutiendraient une participation britannique à une intervention irakienne sans feu vert de l'Onu, et 53% y seraient favorables après accord de l’ONU.
 
Comme le déclarait Javier Solana, le dossier présenté par Saddam Hussein n'est pas complet et, en même temps, il reconnaît qu'il ne dispose pas de preuves évidentes de la présence d'armes de destruction massive en Irak. Incitons donc les européens à continuer le travail d’inspection et à ne rien entreprendre hors du cadre de l’ONU. Gageons que le Président Chirac, dont les voeux mentionnaient "Nous avons voulu depuis le début privilégier une solution pacifique en estimant qu'une intervention militaire, du fait de ses conséquences humaines, stratégiques, politiques, ne devrait être envisagée qu'en cas d'échec absolu de toutes les autres possibilités et seulement naturellement sur décision du Conseil de sécurité" saura utiliser le veto français à l’ONU.

Quel pays met le plus en danger la paix du Monde ?

Telle est la question posée par le Times. Trois réponses possibles : l'Irak, la Corée Du Nord, les Etats-Unis. Qui remporte la palme ? Vous aussi, votez.

Les Etats-Unis lanceront-elle au nom de la lutte du Bien contre le mal une guerre nucléaire, bactériologique et chimique ? Tel est le postulat du Monde Diplomatique qui nous révèle que des manœuvres, organisées par la Défense civile koweitienne regroupent actuellement des unités américaine, allemande, tchèque et koweitienne parrainées par le Commandement central des forces américaines. On consultera donc avec intérêt le dossier du Monde Diplo sur les armes biologiques ainsi que les articles du Monde et de Store4War. Dans une lettre au Guardian, le Prix Nobel de la Paix 1995 Joseph Rotblat accuse les Etats-Unis de développer une stratégie de défense encourageant l’utilisation de l’arme atomique.

Venezuela : meurtre avec préméditation, les media en accusation

Dans sa guerre de mainmise américain sur les intérêts pétroliers, le Venezuela figure comme un ennemi larvé. Pas de minorité opprimé, pas d’atteintes flagrantes aux démocraties, juste un gouvernement social et démocratiquement élu. C’en est trop, voilà un risque insurmontable pour l’administration américaine :  l'industrie du pétrole au Venezuela a été mise à l'arrêt par ses patrons, dans le cadre d'une supposée grève générale pour reverser le gouvernement Chavez.

Comme le note NarcoNews, c’est une grève des riches non soutenue par l’opinion public en dépit de la désinformation opérée par les media occidentaux. Par contre, le blocus a réduit les exportations de pétrole à néant alors que cette industrie est vitale pour le pays. Le Venezuela qui autrefois fournissait 10% du pétrole américain doit désormais en importer. Malgré un arrêt de la Cour Suprême et la volonté populaire, la production ne reprend pas parce que les patrons refusent d'obéir, rendant plus que précaire l’équipe financier du pays.   Tout porte à croire que les Etats-Unis vont aider à la réalisation d'un coup d'état au Venezuela durant les prochains mois, pour déstabiliser l'économie vénézuélienne au point que l'armée doive intervenir contre le président Chavez. Tous les soutiens médiatiques sont liés financièrement à la « Fondation Nationale pour la Démocratie » qui est un paravent financier de la CIA.

Pourquoi tant de haine ? Depuis le premier janvier, Chavez nationalise l’industrie du pétrole. Les compagnies reverseront à l'Etat une plus grande part des profits de l'exploitation du pétrole, et celui-ci fera en sorte que cet argent reste au Venezuela pour profiter au peuple vénézuélien. Et, comme le note Mondes Rebelles, tout cela se fait avec la complicité des media européens qui relayent sans broncher la propagande américaine. Ainsi, avec Le Grand  Soir, nous voulons affirmer, d’une part que Hugo Chavez a été élu démocratiquement, avec majorité assez forte pour être incontestable et assez faible pour être incontestée, d’autre part que les griefs contre Chavez n’ont jamais été prouvés mais pourraient devenir réalité sous le feu du blocus américain.

Nestlé ruinera-t-il l’Éthiopie ?

Selon Make Trade Fair, Nestlé - voir le descriptif TransNationale - réclame 6 millions de dollars à un pays dont 11 millions d'habitants sont menacés par la famine. En effet, l'Éthiopie est actuellement en proie à une terrible sécheresse. La crise a été aggravée par l'effondrement du prix du café au plan mondial. Cette sécheresse risque de conduire le pays à la pire famine jamais connue.

Néanmoins, Nestlé a demandé que l'Éthiopie lui rembourse un montant compensatoire de 6 millions de dollars pour la nationalisation, il y a 27 ans, d'une entreprise qui à l'époque ne lui appartenait même pas. Ces 6 millions représentent 0,01% du chiffre d'affaires que Nestlé a enregistré l'année passée. Mais pour l'Éthiopie, ces 6 millions représentent les vivres que ce pays pourrait acheter pour nourrir plus d'un million de personnes pendant un mois. Une pétition est à signer sur le site d’Oxfam qui présente également un rapport sur la production du café.

Nestlé redistribuerait-il du lait avarié ?

Selon l’agence argentique AgrenPress, le 22 novembre, la sécurité colombienne a saisi  dans le Quindío 8.094 paquets de 25 kilos de lait en poudre 'périmés depuis longue date' qui étaient en train d’être remballés avec de fausses dates de production. Selon les déclarations du directeur de section du DAS de Quindío, le représentant de Nestlé dans la région José Guillermo López, a reconnu que le chargement appartenait à la multinationale. La police colombienne affirme que les paquets étaient en train d'être étiquetés avec des étiquettes qui indiquaient 'Nestlé LEP ExFca B/gde, 28 %, usine de Bugalagrande' et des dates de production du 30 de septembre et du 6 octobre 2002. Dans la cave ou ils étaient en train de réaliser l’opération, on a trouvé des étiquettes où il était écrit 'Lait entier en poudre, élaborée par Cicolac Ltda..., Usine de Valledupar, César, pour Nestlé de Colombie', ainsi que 'dateurs manuels' qui permettaient mettre 'la date qu'ils estimaient'.

Suite à une demande d’investigation du Sénat Colombien, une enquête est en cours. Nestlé par ses importations de lait produit avec les subventions publiques étrangères met à mal depuis des générations les agriculteurs locaux. Cette fraude témoigne de plus le peu de cas fait de la santé des consommateurs.

Le temps des colombes

Les élections israéliennes seront-elle l’occasion de voir émerger les forces de paix en Israël et en Palestine. Telle est l’ambition d’Ami Ayalon (ancien chef du Shin Beth) et Sari Nusseibeh qui ont rédigé un projet d’accord de paix soutenu par le candidat travailliste Amram Mitzna. A lire dans La Paix Maintenant.

Pétrolier responsable

La compagnie BP Amoco a annoncé son retrait d'un groupe de pression qui lutte pour l'ouverture au forage pétrolier d'une réserve naturelle de l'Alaska. A lire sur Novethic.

Et marée noire oubliée

Dans le même temps, Univers Nature note que suite à l'accident du 6 octobre, un superpétrolier français, au large des côtes du Yémen, est la cause d'une marée noire de plus de 20 km2.

Assurons l’accès à l’eau de l’Afrique

Selon l’ONU « le droit de l'être humain à l'eau est une condition préalable à la réalisation de tous ses autres droits ». Pourtant, l’accès à l’eau est très inégalement réparti sur les continents et fait l’objet de divers conflits d’intérêt. Novethic consacre son dossier de décembre à l’accès à l’eau en Afrique. 

Grand débat national sur les OGM au Royaume Uni

Suite à un rapport d’expert établissant la nécessité sociale de construire un consensus sur les développements des aliments génétiquement modifiée, les britanniques ont confié à une association indépendante l’animation de ce débat public ambitieux composé d’ateliers de travail et de fora de discussion. A lire sur Gmpublicdebate.org.uk

L’auto-partage prend vie

On aurait pu croire que c’était une utopie sociale réservée à la suite et aux principautés. La ville de Lyon parie que non ! Un nouveau service de location de voiture citoyen et écologique, l’auto-partage, permettra dès mi-février de louer pour de courtes durée des véhicules en centre-ville. A lire dans Lyon Figaro (version papier du 3 janvier) et à expérimenter d’urgence.

La cible idéale

Les lois sécuritaires les ont stigmatisés et ostracisés, il n’en fallait pas plus pour réveiller les hostilités sous-jacentes : dans la nuit du 10 au 11 janvier, deux véhicules appartenants à des gens du voyage ont été brûlées à Lyon. Divers témoignages permettent d'affirmer qu'il ne s'agit pas d'un accident mais d'un incendie volontaire, criminel. Comment ne pas s'indigner mais aussi s'interroger devant cet acte ? Espérons que le ministère public en fera éclater toute la vérité. A lire dans le Grand Soir.

Contrat Jeunes – la traite des pauvres

Les contrats jeunes seraient-ils de retour ? Le gouvernement désirerait-il précariser les jeunes ? Telle est en tout cas le pari de l’ANPE de Sarrebourg (Moselle). En effet, selon Calle Luna, celle-ci propose aux RMIstes de 25 et 26 ans des "stages" non rémunérés (mais payés aux entreprises 3€ / heure) sans possibilité d’embauche en fin de stage et nécessitant des transports longs non remboursés. Une manière déguisée de réduire les chiffres du chômage ?

Doha ou l’impuissance du monde à contenir sa misère

Les discussions de l'Organisation Mondiale du Commerce ont échoué sur la question de l’accès des pays en développement aux médicaments génériques, notamment antisida. Les différents pays ne sont pas arrivé à s’entendre, notamment devant l’intransigeance américaine relative à la brevetabilité. A lire sur Le Monde Diplomatique.

2002 année de toutes les chaleurs

Selon l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), 2002 a été l’année la plus chaude de ces 150 dernières, avec une température moyenne dépassant de 0,5 degré la norme des 30 dernières années. Cela confirme une tendance récente : la température moyenne a grimpé depuis 1976 à un rythme trois fois plus élevé que celui qui a prévalu sur un siècle. Selon Kenneth Davidson, qui dirige le programme, ce réchauffement rapide "est sans précédent sur la période de 1.000 ans". La faute à la pollution atmosphérique qui provoque la fonte des glaces et modifie les échanges de chaleur entre atmosphère et océan.

Les principales aberrations climatiques de 2002 ont été des inondations record en Allemagne, Autriche et Europe centrale en août, des pluies diluviennes dans le sud de la France, des tempêtes tropicales deux fois plus nombreuses qu'à l'ordinaire sur les côtes atlantiques des Etats-Unis. La sécheresse a fait des ravages en Inde, en Mauritanie, au Sénégal et en Gambie, en Ethiopie et en Amérique centrale. A lire sur le site de l’OMM.

Butinages

Lula, ancien ouvrier métallo devenu premier président travailliste depuis le 1er janvier, est à l'oeuvre. Portait dans Libération.

Le Mariage de Rana, film palestinien et militant, un plaidoyer pour la paix. Critique également dans Libération.

Envie de rêver réalité ? Choisissez les Utopies Concrètes.

If you can keep cool around here...among the confusion...

...YOU don't understand the situation.

Sur ce, nous vous souhaitons une excellente année 2003, bonheur, paix et fraternité,

et vous donnons rendez-vous pour l'Appel du 18 janvier.

I had a dream...

Le Portail de Nicolas - http://www.zecite.org

La diffusion de cette Brèves du Portail dans le cadre d'une correspondance privée ou associative est libre sous réserve de reproduction intégrale du présent document et de mention de la source (Le Portail de Nicolas - http://www.zecite.org).


S'abonner pour recevoir les brèves: entrer ici votre email
abonnement désabonnement


Nicolas IMBERT