12 avril 99

Etant au "Technology Meeting" de Bruxelles ce week-end, je publie ces brèves hebdomadaires avec quelques jours d'avances. Rendez-vous le 19 pour de nouvelles infos.

Kosovo (suite)

En état de guerre, l'information est le plus souvent composée de propagande, et on consultera donc avec la plus extrème circonspection les liens mentionnés. Eurimages diffuse des clichés du relief Kosovar, permettant de ce faire une idée du terrain sur lesquels se déroulent hostilités et déportations. Les résultats des frappes de l'OTAN peuvent être visualisés sur le site de la Fédération des Scientifiques Américains. ABC News publie en ligne et dans les plus brefs délais les compte-rendus de ces journalistes présents en ex-Yougoslavie. (Source: Chroniques de Cybérie).

Stock-options: est-ce la panacée ?

Alors que le gouvernement français s'interroge sur l'opportunité de création de stock-options pour les entreprises français, le New York Times s'interroge sur l'efficacité économique de telles mesures. Un risque réel existe de voir se détourner les brillant éléments des grandes entreprises vers des start-ups où les profits, certes risqués, peuvent être très important à court terme et encourager la spéculation. De plus, une inflation croissante frappe le volume de stock-options, à tels points que des employés effectuent des prêts importants (supérieurs à 1 million de $) pour honorer leur stock-options. Ces démarches peuvent-elles fragiliser l'équilibre économique ?

Nouvelles menaces sur l'Internet

L'affaire Altern ne cesse de se mouvoir de procès en procès, mais l'accusation vient d'être détronée de la palme mondiale de l'ineptie grandiloquente au profit d'une décision de justice similaire prise contre Demon, l'un des plus importants hébergeurs britannique, qui conduira à la fermeture du site. Afin de se protéger contre ces accusations, qui refusent de considérer la responsabilité totale de l'auteur des pages web sur leur contenu, de nombreux hébergeurs ont modifié leur charte et élaboré de nouveaux outils logiciels.

Notons néanmoins que l'anonymat sur Internet n'est qu'un doux mythe. L'utilisation par Microsoft d'un code personnel sur chaque version de Windows permet une identification des personnes (voir chronique précédente), ce qui a été démontrée dans l'affaire Mélissa, et tout site peut enregistrer un fichier log contenant les informations de connection de chaque visiteur. Le site de la CNIL présente un modèle de ce genre de fichier.

Les question relatives à l'intrusion de la Toile sur la vie privée et la liberté d'expression a lieu actuellement à Washington: CFP 99. On accordera une attention toute particulièrement à la remise des prix Big Brother, nominant les sites les moins respectueux de la vie privée.


S'abonner pour recevoir les brèves: entrer ici votre email
abonnement désabonnement

Nicolas IMBERT