20 avril 2009

Vous aimez Technoscopie ? Proposez à vos amis de rejoindre sa liste de diffusion en s'abonnant sur http://www.technoscopie.info.

 

Une start-up issue du LTDS réinvente le revêtement métallique

La jeune pousse lyonnaise Jet Metal Technologies a mis au point un procédé de revêtement métallique par projection d’aérosol, plus efficace, rapide et respectueuse de l’environnement. Ce procédé trouve des applications naturelles dans le flaconnage des parfums et cosmétiques, mais également les textiles techniques, l’industrie photovoltaïque. De plus, la société, née en 2007, valorise des travaux de recherches issues du Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Système (ou LTDS) de l’Ecole. Voilà donc un beau travail entrepreneurial et de recherche qui a permis de porter avec succès sur le marché une innovation développée au sein de l’Ecole, et promise à un bel avenir.

Pour en savoir plus :

Enfin une pile peu nocive pour l’environnement ?

C’est en tout cas le pari de Fuji, qui a présenté à l’automne 2008 une pile alcaline EnviroMax, emballée en papier recyclé et PET et qui ne contient ni cadmium, ni mercure ou emballage difficile à recycler. Le tout pour une autonomie au moins supérieure à celle des piles alcalines existantes.

Cette innovation est très intéressante. Elle est également l’occasion de rappeler que, alors que l’accès à des filières de recyclage est à disposition dans les magasins, plus de 70% du milliard de piles vendu en France chaque année n’est pas recyclée. Un chiffre qui doit nous inciter à minimiser la consommation de pile, à acheter des accumulateurs rechargeables chaque fois que c’est pertinent et des piles eco-friendly si l’on ne peut faire autrement que d’acheter des piles.

Pour en savoir plus :

Un nouveau métier dans l’entrepreneuriat

La capacité à lancer régulièrement des start-ups de technologies innovantes est une délicate alchimie reposant tant sur des capacités de recherche que sur la capacité à attirer les capitaux et les talents. Alors que la capacité à attirer les capitaux s’est structurée autour des « venture capitalists »attirer les talents est souvent effectuée de manière très expérimentale. Au sein de la Fondation , la capacité à fédérer les recherches et Kauffmanbesoins : le "Kauffman Entrepreneurs Fellows Program" vise à permettre aux entrepreneurs, en cours , un programme spécifique a été créé pour répondre à ces ou en devenirsoutenu financièrement dans le cadre de leurs activités.

Co-piloté par la fondation et par des sociétés spécialisées dans le lancement de jeunes pousses technologique, ce programme a pour vocation tant d’identifier les meilleurs projets scientifique que d’accélérer leur transportation en jeunes pousses à fort potentiel. Ciblé sur les secteurs de la santé et des technologies de l’information, ce programme permet également la mise en relation et le retour d’expérience entre dirigeants accompagnés.

Pour en savoir plus :

Lafuma se couvre de toiture solaire

La société spécialiste de l’outdoor recouvre son siège social dromois de panneaux photovoltaïques intégrés à la toiture. Opérationnels depuis mi-2008, ces panneaux ont une surface de 1 500 m2 et devraient produire annuellement 118 000 Kwh, raccordés au réseau public d’électricité. Cette mise en œuvre s’inscrit dans la démarche de développement durable du Groupe. Les panneaux sont principalement installés sur les toits sud, les toits nord étant recouvert en polycarbonate afin de diffuser la lumière solaire naturelle.

Pour en savoir plus :

Quand Ikea ravive la chaleur du sous-sol italien

Ikea a choisi la géothermie à basse enthalpie (qui utilise directement la chaleur naturelle du sous-sol) pour chauffer son prochain magasin de Corsico (région de Milan). Cette installation, qui utilise le gradient thermique entre le sol et une couche chaude à 125 mètres de profondeur, sera l’une des plus grandes installations d’Europe à basse enthalpie. Elle permettra une réduction d’environ 50% de la facture de chauffage du magasin. Très intéressé par l’attrait d’un tel dispositif et l’investissement dans les énergies renouvelables, la région accompagne ce projet, qui met en valeur une technologie sur laquelle l’Italie fut pionnière, avec une première installation géothermique en 1904.

Pour en savoir plus :

Butinages

Et, dans la vraie vie, un livre


S'abonner pour recevoir les brèves: entrer ici votre email

abonnement désabonnement



Nicolas IMBERT - Diffusion du document autorisée sous réserve expresse que la source http://www.technoscopie.info soit mentionnée et que chaque brève soit reproduite dans son intégralité.