30 juin 2009

Vous aimez Technoscopie ? Proposez à vos amis de rejoindre sa liste de diffusion en s'abonnant sur http://www.technoscopie.info.

 

Une usine à innover

La Business Innovation Factory est une association centrée sur les usages, qui regroupe des spécialistes des compétences les plus variées, pour tester des produits ou services innovants. L’initiative s’est peu à peu étendue au test de politiques publiques ou de stratégies publiques et privées. Désormais, la Business Innovation Factory se dévoile sur un blog. L’occasion notamment de découvrir le réseau d’artiste, mais aussi les projets à fort impact social qui font la force et la diversité de l’association. La prochaine édition Live se tiendra les 7 et 8 octobre à Rhodes Island.

Pour en savoir plus :

Ascenseur pour l’espace

Voilà qu’une idée qui avait arpentée l’imagination de la BD se fait désormais réalité. Afin d’améliorer l’efficacité énergétique du lancement de satellite, opération très couteuse lorsqu’il faut franchir les couches denses de l’atmosphère, une équipe de l’Université d’York, dans l’Ontario (Canada), a maquetté un ascenseur qui peut transporter personnel et matériel à 20 km de hauteur. Mélange de souplesse et de rigidité, cet ascenseur est formé pour partie de Kevlar et pour partie de structures gonflables. Des plateformes permettront le lancement de satellites, alors qu’une zone touristique pourra être aménagée au sommet.

Illusion ? Le projet a été jugé suffisamment crédible pour être publié dans le journal acta astronautica.

Pour en savoir plus :

Pékin éclaire désormais plus propre

Afin d’encourager les économies d’énergies, la ville de Pékin distribue, depuis le 22 juin et jusqu’à fin septembre, plus de 10 millions de lampes à économie d’énergie. Les économies attendues sont de 35 millions de dollars par an sur la facture d’électricité. Cette initiative fait suite à une distribution de 5 millions de lampes à économie d’énergie en 2008, qui avait déjà produit les bénéfices escomptés. Chaque foyer peut ainsi bénéficier de 1 à 5 lampes au tarif subventionné de 1 yuan.

Les bâtiments publics ont donné l’exemple depuis 2004 et sont ainsi équipés de plus de 3 millions de lampes à économie d’énergie.

Pour en savoir plus :

Désertec, l’énergie du désert à domicile

Désertec est un consortium d’entreprises allemandes désirant construire des centrales solaires concentrées dans le Sahara pour alimenter notamment les pays, via une distribution à courant continu haute tension. Le consortium regroupe notamment E.ON, RWE, Siemens, mais également Munich Re et la Deutsche Bank. Des partenaires industries espagnol, italiens ou nord-africains sont attendus, les entreprises françaises ayant elles boudé le projet car, affirme Torsten Jeworrek, président, du conseil de surveillance de Munich Re, "la France continue de miser très fort sur l'énergie nucléaire".

Les investissements nécessaires devraient atteindre 400 milliards d’euros sur 40 ans, et vise à fournir 15% de la consommation électrique européenne d’ici 20 ans. Basé sur un principe de production concentré, ce projet risque néanmoins à terme d’induire les mêmes mécanismes de dépendance que ceux actuellement constatés sur le pétrole.

Le positionnement a fait l’objet de nombreuses études publiques et privées en Allemagne, qui ont démontré qu’en moins de 6 heures, les zones désertiques du globe reçoivent du soleil la quantité d'énergie que l'humanité consomme en une année. Ainsi, il suffirait d'installer des champs de collecteurs solaires sur environ 0,3% des surfaces désertiques du globe pour couvrir l'ensemble des besoins mondiaux en énergie, ce qui représente quelque 20 km2 par être humain.

Pour en savoir plus :

Autonomie énergétique en zone rurale

De nombreuses collectivités locales travaillent désormais pour limiter leur dépendance aux pétroles, développer l’autonomie énergétique et encourager l’emploi local. Afin de développer et de fédérer ces dinamies, le projet EE-Regionen consolide différentes initiatives soutenues par le Ministère Fédéral Allemand de l’Enseignement et de la Recherche, soutenu par les plus grandes universités du pays.

Le projet mise également sur un transfert de technologie qui permettra aux communes bénéficiaires de se convertir à un approvisionnement énergétique local et durable. Il développe également des mécanismes de transfert de technologies apportant une dimension d’écologie sociale à cet approvisionnement énergétique.

Pour en savoir plus :

Tour du Monde en avion solaire

Aventurier talentueux, le professeur Bertrand Piccard fait le pari de faire le tour du monde en avion solaire. De l’envergure d’un Airbus A340, Solar Impulse http://www.solarimpulse.com ne pèse que 1 600 kgs. Il se propulsera uniquement à l’énergie solaire. Le tour du monde devrait être effectué en 5 étapes d’ici 3 ans. En attendant, comme le souligne le Pr. Bertrand Piccard, il est temps d’agir sur les objets de la vie de tous les jours : « il est inadmissible d'avoir des voitures qui consomment autant de carburant ».

Pour en savoir plus :

Quelques objets pour l’été


S'abonner pour recevoir les brèves: entrer ici votre email

abonnement désabonnement



Nicolas IMBERT - Diffusion du document autorisée sous réserve expresse que la source http://www.technoscopie.info soit mentionnée et que chaque brève soit reproduite dans son intégralité.